Roudalki

Publié le par gillou

Né dans un village de montagne a l'est de Samarcande, dans l'actuel Tadjikistan, Roudalki fut le poète officiel de l'émir samanide Nasr Il (914-943), qui, dit-on, le couvrit d'honneurs. Aveuglé vers la fin de sa vie, sans doute à cause de ses opinions religieuses, il retourna mourir en 940 dans son pays natal, où ses restes ont été retrouvés il y a quelques années par des archéologues soviétiques. Roudalki est le premier grand poète de la littérature persane. Il cultiva presque tous les genres, panégyrique, élégie funèbre, lyrisme amoureux, poésie bachique, poésie narrative et morale. Il mit en vers le célèbre recueil de fables d'origine indienne connu sous le nom de KaliIè et Demnè, qui devait connaître une immense fortune en Orient avant d'être la source principale de La Fontaine.

La tradition lui prête une oeuvre considérable, qui malheureusement a presque entièrement péri. Les fragments qui subsistent attestent un tempérament généreux, un style aisé et brillant où la noblesse s'allie a la simplicité.

 

 

POEME BACHIQUE

 

 

C'est le vin qui met au jour la valeur des hommes,

et qui distingue des serfs ceux qui sont nés libres.

Il est le révélateur d'une bonne race.

Que de vertu contenue dans cette liqueur!

Les plus belles heures sont celles ou l'on boit,

Quand au jardin s'épanouissent roses et jasmins.

Que d'altières citadelles le vin sut forcer!

Et que de poulains rebelles le vin sut dompter!

Combien de vilains avares firent après boire

Sur l'univers étonné pleuvoir les largesses!

 

VIVONS JOYEUX

 

 

Avec les belles à l'œil noir vivons joyeux;

Le monde n'est qu'un conte, un souffle qui passe.

Ne faisons pas au présent grise mine,

Des jours passés ne parlons point.

Je ne veux plus connaître que ces boucles parfumées

et que les charmes de cette fille des houris.

Heureux celui qui sut jouir et donner!

Plaignons celui qui ne fit l'un ni l'autre.

Vents et nuées, la vie n'est que mirage;

Vers du vin, advienne que pourra!

 

Publié dans gillou45

Commenter cet article