Toscane - Lucques

Publié le par gillou

La ville de Lucques (Lucca) au Nord-Ouest de la région de la Toscane, à environ 20 kilomètres de la côte tyrrhénienne. Lucques s’étend sur une superficie de 185km pour un total de 85.000 habitants. Il s’agit également de l’un des chefs-lieux de la province Toscane. Il s’agit d’une ville très agréable, notamment grâce à ses remparts bordés d’arbres, totalement accessibles et qui s’étendent sur plus de quatre kilomètres.

Le système économique de la ville est l'un des meilleurs et des plus forts de la région. On note notamment un bon niveau d'occupation ainsi qu'une augmentation de la valeur des exportations. L'économie de la ville et de sa province est très variée, comme par exemple le tourisme sur la côte de la Versilia, une économie rurale en Garfagnana et une économie industrielle et tertiaire à Lucques. Parmi les industries de pointe nous trouvons celles du papier, nautique, chaussures, mécaniques, métallurgiques, chimiques et pharmaceutique. Le secteur tertiaire se porte également très bien, grâce entre autre au tourisme (mer, montagne, parcours gastronomiques, tourisme culturel) ainsi qu’à la production des produits typiques (huile, vins) et la floriculture.

 

Le nom de la ville de Lucques dérive du terme celte/ligure "Luk" qui indique un lieu marécageux. Lucques naît en 180 a.c. Il s’agit à cette époque d’une colonie latine, qui prend le statut de "Municipium", ce qui lui assurait une certaine autonomie administrative.

Durant le moyen age, la domination des Lombards fait de la ville de Lucques la capitale du Duché de Toscane. Cette importance dans la vie politique continua également durant l’empire de Charles Magne et le Royaume d’Italie.

Au XI siècle la ville acquiert une majeure autonomie. L’empereur Enrico II concède à Lucques la juridiction sur un territoire vaste de 9,6 km à l’extérieur des remparts. L’indépendance de la ville continue jusqu’à la fin de la seigneurie de Castruccio Castracani (1316-1329) et commence alors une période de succession de dominations étrangères. Il faudra attendre 1369 pour que la ville réacquiert sa liberté et se dote d’un statut républicain.

La ville a également connu une époque Napoléonienne entre 1805 et 1814, lorsque Elisa Bonaparte et Felice Baciocchi en qualité de princes de Lucques et de Piombino gouvernent avec un régime constitutionnel. La constitution de cette Principauté prévoyait la séparation entre l’état et l’administration de la ville, ce qui donna naissance à la Commune de Lucques.

Enfin, c’est en1847 que Lucques est unit à la Toscane et peu de temps après au Royaume d’Italie.

 

La place de l’Amphithéâtre est une place de la ville de Lucques, édifiée sur les restes d'un ancien amphithéâtre romain (II – I siècle av. J.-C.), ce qui détermine sa forme elliptique fermée.

La place naquit au Moyen Âge et à cette époque elle était appelée parlascio, ce qui signifiait qu'elle était le lieu où se tenaient les réunions des citoyens. Elle fut progressivement remplie de constructions d'utilisation très différentes comme des dépôts, poudrière, prison…

Au XIX siècle, il fut décidé de libérer l'espace de l'arène des petites constructions qui s'y pressaient et de lui rendre son profil elliptique. Le nouvel espace urbain fut utilisé pour les marchés citadins.

Aujourd'hui, la place est surélevée d'environ 3 mètres par rapport à l'arène romaine.

Beaucoup de magasins donnent sur cette place et les structures d'époque républicaine sont toujours visibles à l'intérieur de certains de ces magasins. L'accès à la place est possible par 4 portes, mais seulement une de celles-ci, la plus basse, est calqué exactement sur un des accès d'origine. Encore aujourd'hui il s'y tient divers marchés et festivités.

Publié dans gillou45

Commenter cet article