Toscane – le corridor de Vasari

Publié le par gillou

Le corridor de Vasari (Corridoio Vasariano) est le passage protégé et couvert qu'empruntaient les Médicis entre le palazzo Vecchio et le palais Pitti et qui traverse l'Arno à Florence. Il leur permettait, par de nombreuses fenêtres, de voir la ville, ses monuments, ses rues et les collines avoisinantes.

En 5 mois, entre le printemps et l'automne 1565, Vasari construit, à Florence, le Corridoio reliant le Palazzo Vecchio au Palais Pitti, permettant aux Médicis, depuis Cosme Ier, son commanditaire, de se protéger sans descendre dans la rue et sans escorte pour traverser l'Arno par le Ponte Vecchio, et de suivre, à l'intérieur sur une longueur de 1 000 m, une galerie d'art (pratiquement la première dans l'histoire qui comporte, en particulier, une série de plus de 200 autoportraits engagée par Léopold de Médicis, poursuivie jusqu'à nos jours.

L'inauguration a lieu à l'occasion du mariage de François, fils de Cosme et de Jeanne d'Autriche.

Partant de la chambre verte de l'appartement d'Eléanore, près de la Salle des Cartes géographiques (Guardaroba), du Palazzo Vecchio, il parcourt la Galerie des Offices (Uffizi), rejoint le quai longeant l'Arno, le traverse en surmontant une des rangées des maisons construites sur le pont, contourne par un encorbellement la maison-tour toscane des Manelli, qui s'opposèrent à la traversée de leur maison, passe, Piazza Santa Felicita au dessus du portique de l'église, permet à Cosme d'assister à la messe sans être vu et rejoint enfin les jardins de Boboli au Palais Pitti.

Au Ponte Vecchio, sa construction nécessitera le support de 3 arches, absentes avant son passage et qui donnent maintenant cette allure si particulière et unique au pont.

Publié dans gillou45

Commenter cet article