Ouzbekistan - Taschkent

Publié le par gillou

Le 19 mai.

Ca y est enfin, on y est.

Taschkent, capitale de l'Ouzbekistan.

Notre point de chute: l'hotel Ouzbekistan

Au vu de l'heure matinale et du fait que nous n'avons pas eu de petit déjeuner dans l'avion, l'hôtel nous improvise un petit déj, très sympa.

Plusieurs visites au programme:

Le monument du tremblement de terre de 1966. Un cube de granit donne l'heure de la première secousse 5h22 tandis qu'un homme face à la terre protège une femme et son enfant.

Visite de la madrasa Koudeldach : construite au milieu du 16ième siècle, cette madrasa fût utilisée par les soviétiques comme entrepôt et muée. Actuellement réhabilitée en édifice religieux, sa restauration s'effectue au fur et à mesure des donations.

Visite du marché Eski Jouva : bâtiment en forme de dôme de construction soviétique dérivée de la tradition du labyrinthe. On y trouve des fruits frais et secs, des oléagineux, des herbes, des épices, du fromage. A l'extérieur sont installés les marchandsde tapis, vêtements, fruits, .........

Déjeuner à la tchaïkana Al Aziz, le premier vrai repas ouzbeck, un régal pour les yeux et le palais (salades, brochettes de mouton, gateau glacé). Le tout accompagné de bière, vodka et thé.

Visite de la madrasa Abdul Kasim : édifice du 19ième siècle. Sa renommée repose sur les marchands (bois sculté, papier maché, cuir, poterie, plats en cuivre) d'artisanat traditionnel.

Visite du musée des Arts Décoratifs : ce musée est installé dans l'ancienne résidence d'un ambassadeur russe amoureux de l'Ouzbekistan. Il fit appel aux meilleurs artisans pour sa construction. Très belle collection de broderies, bijoux, tapis, bois sculté, céramiques, instruments de musique, tous du 19ième et 20ième siècle. Petite particularité du site, le mihrab indique une directon oposée à la Mecque. mais il n'était pas musulman.

Visite de la place de l'Indépendance, anciennement place Lénine. Belle place pleine d'arbres et de fontaines.

Petit tour devant l'opéra Navoï. Magnifique bâtiment soviétique de 1940. Les prisonniers de guerre japonais terminèrent la construction en 1974.

Enfin la place Amir Timour TAMERLAN. C'est la première fois qu'on le croise et ça ne sera pas la dernière. Au centre de la place, une statue équestre de Tamerlan.

Le soir repas à l'hôtel : salades, poulet reconstitué pané, millefeuille. Pas terrible, il vaut mieux manger ouzbeck qu'européen.

En supplément, les petites aventures : l'hôtel appelle le guide. Il y a des problèmes de plomberie dans deux chambres, dont la notre. ils ont déménagés les affaires dans d'autres chambres. Au retour, on demande à l'accueil, enfait il n'y avait rien et ils ont tout laissé en l'état. Le mystère de Taschkent.

Publié dans gillou45

Commenter cet article